Interview with the heads of APSLInterview with the heads of APSL

at Golegã, 10th of nov. 2008

Participants:

Participants.

  • Eng. Manuel Maria de Souza e Holstein Campilho, President of APSL (MMC).
  • Dr. Emidio Pinto, Vice President of APSL, responsible person for judges and judgement regulations (EP).
  • Eng. João Ralão Duarte, General Secretary of APSL, APSL – judge / technical secretary (JRD).
  • Dr. med. vet. Mathias Weis, Chairman of Cavalo Lusitano Switzerland (CLS), (MW).

Introduction by M. Weis (MW):

Eng. Manuel Campilho, Dr. Emidio Pinto and Eng. João Ralão Duarte,
thank you very much for spending your time to answer to some questions, which will be for sure of interest for a lot of PSL – breeders and PSL – owners, and probably as well for the foreign PSL – breeding associations.
I think that a lot of people among the „Lusitano Community“ would be very interested about your statements. And in addition, I think, that this interview will be another step to establish and maintain the good contact between APSL, foreign PSL – associations, PSL – breeders and – not to forget – PSL – enthusiasts in general.
So, let’ s begin with the questions:

Questions to João Ralão Duarte (JRD):

MW: Since when does the PSL – studbook exist and who founded it?

JRD: Le livre généalogique a été créé en 1967 par un groupe d’ éleveurs qui étaient membres de l’ association portugaise d’ éleveurs de races sélectionnées, dirigées par Fernando Sommer de Andrade.

MW: Who founded the APSL, and when?

JRD: L’ APSL a été fondé en 1990 par les éleveurs de Lusitaniens, face a l’ augmentation du nombre d’ animaux.

MW: What was the purpose to found an association for PSL – breeders?

JRD: L’ APSL a pour objet la défense et la promotion du Lusitanien, ainsi que la gestion du Stud – Book, afin d’ assurer la pureté ethnique et de concourir au perfectionnement zootechnique.
En outre consultez les statuts, chapitre 1, article 2.

MW: Let’ s speek about some numbers. How many breeding mares do you count? How many per country?

JRD: Nous avons actuellement près de 4000 poulinières dans le monde entier, dont environ 2000 au Portugal, 600 au Brésil et 400 en France.

MW: Since I know about the existence of APSL, and this will be around 15 years, one name was always combined with APSL, just like a synonym, namely yours, João Ralão Duarte. Since when are you working for APSL?

JRD: Je travaille pour l’APSL depuis avril 1992.

MW: Such a big association, like APSL, cannot work without the help of many persons, so how many persons are working as employees for APSL?

JRD: Nous avons cinque collaborateurs / collaboratrices, c’ est à dire:

  • Joâo Bacelar, pour la comptabilité.
  • Teresa Cruz, pour le secrétariat.
  • Rita Moura
  • Aida Lopes
  • Rui Tiago Recto

Les derniers trois pour les inscriptions, les changements de propriétaires et autres formalités. Rui Tiago Recto est la personne responsable pour les associations étrangères.

MW: Since APSL is a non profit organisation there must be as well some private persons which spend some time for APSL (in Portugal) just as enthusiasts and without salary. About how many persons are involved in this way?

JRD: En plus les collaborateurs, nous avons les membres de la direction et des organes sociaux et les juges.

MW: Who is responsible for horse breeding in general in Portugal, how does this interact with PSL – breeding and what are the consequences for APSL?

JRD: La Fondation Alter Real (Fundação Alter Real, FAR) est l’ organisme en charge de l’ élevage chevalin au Portugal. Nous entretenons de bonnes relations avec la FAR. Les réglementations sont élaborées par la APSL et homologuées par cet organisme officiel.

MW: Which role does FAR (Fundação Alter Real), since the management changed, play today?

JRD: La FAR a le mème role que l’ ancien „Service des Haras Nationaux“ (SNC), qui consiste à superviser la gestion du Livre Généalogique effectuée par l’ APSL.

MW: How is the PSL – breeding organised and structured worldwide?

JRD: Dans les pays oû il y a des associations, les éleveurs étrangers doivent s’ adresser à l’ association de leur pays, qui assure la liaison avec l’ APSL.
Au Portugal et dans les pays, oû il n’ y a pas d’ association, les éleveurs s’ adressent directement à l’ APSL.
En ce qui concerne les laboratoires, ils doivent être agrées par ISAG. Les résultats sont envoyés à l’ APSL dans tous les cas, qu’ il y ait ou non une association homologue.

Questions to Eng. Manuel Campilho (MMC), chairman of APSL

MW: Which Chairmen where involved since the foundation of APSL? Could you list them chronologically, including indicating the time they stood?

MMC:

  • Arq. Arsénio Raposo Cordeiro, de 1990 à 1992.
  • José Manuel de Mello, de 1992 à 1996.
  • Dr. Pedro Ferraz da Costa de 1996 à 2005.
  • Eng. Manuel Campilho de 2005 à ce jour.

MW: You are Chairman since 2005 and it seems, that you plan to stay for quite some more years. So, I suppose, that PSL – breeding and as well APSL is a part of your life….and absorbes as well quite a big part of your activities.
I know, the following question will be quite a difficult and very complexe one but as well quite an important one. Well, the question itself sounds quite simple: what was the aim of PSL – breeding in earlier times and what is the aim of PSL – breeding today? What are the changes respectively the developments within the foundation times and today? What do you think, are the main changes?

MMC: Dans un premier temps, lorsque le livre généalogique a été créé en 1967, l’ objectif était de réunir un groupe de chevaux qui avaient des origines connues et qui respectaient les standards de la race. C’ est cet objectif que s’ est fixé un groupe de connaisseurs, avec Fernando Sommer d’ Andrade à leur tête.
Plus tard, lorsque le livre généalogique a été intégré dans l’ APCRS, il y a eu un processus de consolidation de la race et des methodes d’ inscription au livre généalogique.

MW: This process, was it already performed or influenced by APSL?

MMC: L’ APSL était créée en 1990, face au développement et à la croissance observés.

MW: And how was the development of Lusitano breeding furtheron?

MMC: Après avoir rassemblé un groupe d’ animaux ayant leur apparence consolidée selon les standards de la race, nous avons commencé à accorder de plus en plus d’ importance à la fonctionalité. A partir de 1993, seul les étalons montés ont été admis.
En 1998, les tests de paternité ont commencé à être faits par la méthode de l’ ADN et nous avons lancé la promotion d’ une nouvelle modalité – l’ équitation de travail – car nous pensons, qu’ elle peut constituer un excellent débouché pour les produits.

MW: Could you give us some informations about the very recent projects or plans you, respectively APSL, have?

MMC: Depuis mars 2005, moment de l’ élection des organes sociaux que je préside, deux grands axes d’ intervention ont été définis:

Au plan opérationnel:

  • Création de deux nouveaux organes afin de fléxibiliser le processus de prise de décision: la direction élargie et le conseil de coordination internationale.
  • Plan de rapprochement avec la Fondation Alter Real (ancien „Service des Haras Nationaux“ SNC), en particulier la possibilité de consultation par tous les intéressés, via Internet, des données relatives aux Lusitanien dans le monde, ainsi que l’ obtention plus rapide des résultats des contrôles de filiation.

Au plan fonctionnel:

  • Modification du règlement du Livre Généalogique de la race Lusitanienne, notamment en ce qui concerne la réévaluation des animaux en vue d’ une meilleure note (Livre des Reproducteurs), la réadmission des animaux (Livre des Reproducteurs), ainsi que l’ insémination artificielle avec de la semance post mortem.
  • Soutien des modalités afin de développer la fonctionalité du Lusitanien: Equitation de Travail, Attelage et Dressage.
  • Elaboration d’ un Règlement des Juges (à présenter bientôt).
  • Transfert d’ embryons (remarque MW: c’ est permis aujourd’ hui selon un règlement spécial).

MW: You mentioned, that functionality and support in the sport became aspects with increasing importance Could you give us some informations about results of the Lusitano in sport events?

MMC: Les principaux titres obtenus sont les suivantes:

Equitation de Travail:

  • Champion d’ Europe 1998 to 2001, 2004, 2007
  • Champion du Monde 2002 et 2006

Attelage:

  • Champion du Monde 1996 and 2006

MW: A quite impressive list! Seems, that the Lusitano is not „only“ a very good horse for bull fighting or leisure, but as well predestinated for the sport! Do you have some general comments about the Lusitano as a sport horse?

MMC: Je tiens à souligner les efforts déployés par l’ APSL dans la promotion de notre cheval, par sa présence aux principaux évènements internationaux, avec le soutien indispensable de tous: éleveurs, propriétaires et cavaliers.
Même si les resultats obtenus n’ ont pas été ceux escomptés, la Race Lusitanienne a tout de même été la deuxième plus représentée aux Jeux Olympiques de Pékin 2008, derrière l’ Hannovrienne (avec 13 chevaux) et devant des pays comme Danemark (avec 6 chevaux).

Questions to Dr. Emidio Pinto (EP):

MW: Dr. Emidio Pinto, you are vice president of APSL and, …..what will be perhaps even more interesting for our members and interested persons,….. you are the reponsible person for the judging system of APSL and for the judges.
Considering these facts, my first question is: how many judges are presently working for APSL?

EP: : En ce moment il y a 14 juges dans le monde:

  • Arsénio Raposo Cordeiro (P)
  • José Manuel Correia Lopes (P)
  • Antonio Raul Brito Paes (P)
  • Emidio Pinto (P)
  • João Filipe Figueiredo (Graçiosa) (P)
  • Tomé Nunes (P)
  • Francisco Bessa de Carvalho (P)
  • João Pedro Rodrigues (P)
  • Nuno Frazão dos Santos Pereira (P)
  • Pedro Passanha (P)
  • Rui Rosado (P)
  • Yves Manzanares (F)
  • Orpheu Avila (Br)
  • João Ralão Duarte, secrétaire technique

MW: What kind of education does an APSL judge have respectively need?

EP: Des formations théoretiques et pratiques sont organisées pour préparer les futurs juges (remarque MW: une part très importante d’ une formation est donc l’ experience. L’ experience doit être obtenu par le candidat en assistant à de différents juges APSL pendant des festivals durant deux ou trois années).
A l’ issue d’ un stage en tant que „Juge de la Race“, un rapport est élaboré par deux juges et envoyé au Secrétaire technique. Si son avis est favorable, le candidat devient juge.
Au debut de l’ année 2009 le Règlement de juges sera prèt et il fixera les règles applicables en la matière.

MW: The APSL judges have a profound knowledge about the PSL, many of them are PSL – breeders by their own and / or are involved within the PSL – scene and almost all of them know most of the breeders and horses. So it seems to be very difficult for a judge, to stay with an objective judgement. How do you manage this problem?

EP: D’ abord, nous essayons de choisir des personnes qui fassent preuve d’ intégrité et d’ indépendance. Puis, nous organisons chaque année des rencontres sur le contrôle des critères et, même s’ il n’ y a pas de règles à ce sujet, nous tâchons de choisir des juges qui ne soient pas proche des éleveurs / propriétaires des animaux concurrents. Ce serait certainement plus facile d’ avoir des personnes complètement indépendant du milieu equestre, mais alors, quelle serait leur connaissance de la race?

MW: Since the number of breeding shows and gradings increase every year, it is obviously necessary to have more judges. What is your plan to resolve this problem?

EP: Face à la réalité actuelle, notamment l’ augmentation du nombre de concours et de jugements, il faut absolument accroître le nombre de juges pour repondre aux besoins. Les juges eux – mêmes seront moins surchargés.
Comme je l’ ai déja indiqué, nous organisons des formations afin d’ accroître le nombre de juges. Lorsque les formations sont organisées, nous demandons aux associations étrangères d’ indiquer leur candidats, si elles en ont.

MW: When do you think, you will be ready to send the first new judges to breeding shows?

EP: probablement en 2009.

MW: Will you send new judges only to shows in foreign countries or will you use them as well for the shows in Portugal?

EP: Nous ne faisons aucune distinction entre la qualité des juges et des concours. Nous envoyons les juges quelquepart et quand ils sont nécessaires.

 

Représentation officielle du livre généalogique de l'APSL

Newsletter
Newsletter

Abonnez-vous à notre CLS Newsletter pour recevoir la mise à jour des informations sur le Cavalo Lusitano Switzerland!